Histoires de Français Libres ordinaires

 
Accueil
 
Sommaire
 Spahis
  Annuaire DFL
  2e DB
  Longue Marche
  1061 Compagnons
  1er Marocains
  Calots Rouges
  Et bérets noirs
 Livres
 Noms
 Films
Contact
Recherche
Plan
 
 

El Alamein

 

Dans "Les Spahis du 1er Marocains"

 

Page 94

Dans le cadre de l'offensive générale d'El Alamein, la colonne volante participe à l'attaque d'Himeimat avec les deux bataillons de légion étrangère que commande le lieutenant-colonel Amilakvari. L'escadron Mord Deville (2e) couvre l'attaque face à l'ouest et au sud simultanément, il doit faire peser une menace à l'est du piton d'Himeimat à des fins de diversion.

Après avoir franchi le champ de mines anglais "Nuts" par la porte Waterford vers 19 heures, la colonne atteint sans encombre le premier champ de mines ennemi ("January") dans lequel les sapeurs commencent à ouvrir un couloir, le 24 octobre à 1 heure du matin; c'est la pleine lune et la division Pavia applique des tirs d'artillerie sur la colonne immobile. Enfin le couloir est ouvert et la colonne poursuit en direction du deuxième champ de mines ("February ") en lisière duquel les pelotons du 2e escadron doivent couvrir l'attaque. Mais l'ennemi a retiré les marquages et deux automitrailleuses engagées trop en avant, sautent en essayant de faire demi tour ; le maréchal des logis Féron est mortellement blessé. Le peloton envoyé en diversion à l'est d'Himeimat est pris sous des tirs d'artillerie et le sous-lieutenant Candy, chef de peloton est tué. Les pelotons de Morel Deville couvrent face à l'ouest et au sud. Le peloton Noël, qui couvre face au sud, intercepte une patrouille ennemie. En essayant de la poursuivre, l'automitrailleuse du chef de peloton saute sur une mine.

Au lever du jour, les bataillons de légion se replient, n'ayant pas réussi à s'emparer de l'escarpement très défendu du Narb Rala. Le 2e escadron couvre le repli quand surgissent, du rebord de la dépression, des chars Honey ennemis. Un peu plus tard, une colonne de 14 chars ennemis de prise (1 Grant, 3 Crusaders et 10 Honey), appartenant au groupement Kiel, se déploie à l'ouest du champ de mines. Les pelotons les prennent à partie et Morel Deville demande une contre attaque au capitaine Divry qui arrive sur place avec une de ses sections de chars. Son action est complétée par un appui aérien rapproché de Hurricanes armes de canons de 37 mm. Au bilan, 8 chars ennemis sont détruits. L'escadron se replie.

Du côté du 2e BLE, une attaque de blindés légers repousse les légionnaires malgré le peloton d'auto-canons Ballarin qui met hors de combat deux chars et une automitrailleuse ennemie après avoir tiré 90 coups de 75 mm. Les deux autres pelotons d'auto-canons de l'escadron de Courcel reçoivent l'ordre de s'engager aux côtés du peloton Ballarin malgré de violents tirs d'artillerie ennemis. Après avoir tiré une quarantaine d'obus supplémentaires en appui direct du 2e BLE, l'escadron de Courcel (3e) décroche et prend une nouvelle position pour faciliter le décrochage de l'escadron Morel Deville.

Les bandes minées connues ou non, les vastes parcelles de sable mou et la nécessité d'escalader des escarpements du haut desquels l'ennemi applique des feux précis et nombreux, obligent les bataillons à rompre le combat et à par courir en sens inverse, mais en plein jour, l'itinéraire d'approche utilisé la nuit précédente. Au cours de ce repli facilité par un coup d'arrêt porté par la colonne volante aux ordres du chef d'escadrons de Kersauson, les pertes sont nombreuses et le lieutenant-colonel Amilakvari est mortellement blessé.

Les grandes unités du 13e corps du général Horrocks subissent le même sort et ne peuvent percer le dispositif ennemi cependant le but est atteint car la 21e Panzer et la division Ariete ont été fixées sur place, donnant les délais nécessaires à l'action principale du nord.

La colonne volante, qui a perdu 7 automitrailleuses, se regroupe et reste en surveillance, rattachée à la 44e division d'infanterie britannique, alors que la 1ère BFL reçoit une autre mission.

La poursuite est commencée, elle ne dure que quatre jours pour la colonne volante.


Accueil / Sommaire / Spahis / 1er Marocains

Calots Rouges



page.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 26 3 2017  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  9 requêtes