Histoires de Français Libres ordinaires

 
Accueil
 
Sommaire
 Spahis
  Annuaire DFL
  1061 Compagnons
  2e DB
  Calots Rouges
  1er Marocains
  Presse
 Livres
 Noms
 Films
Contact
Recherche
Plan
 
 

Dernière charge à Umbrega

 

Dans "Les Spahis du 1er Marocains"

 

Page 79

Début octobre, au moment du départ pour la campagne d'Erythrée (novembre 1940 à mai 1941), l'escadron Jourdier compte 4 officiers, 15 sous-officiers, 29 brigadiers et spahis français, 21 brigadiers et spahis indigènes (69 personnels).

Le 9 décembre 1940, l'escadron arrive au PC du 5e bataillon Mahrattes en flanc garde de la 5e division indienne, à Abou Derissa, à 30 km de la frontière de l'Erythrée. Le capitaine Jourdier commande trois pelotons aux effectifs réduits, sous les ordres du lieutenant de Villoutreys, du lieutenant Morel Deville et de l'adjudant Arainty. En outre le groupe de commandement possède 3 camionnettes pickup. Au niveau de chaque peloton, un fusil-mitrailleur Hotchkiss du modèle 1908 modifié 1913. Les cavaliers sont armés du Lee Enfield MKIII short de la cavalerie britannique.

Entre le 9 décembre 1940 et le 31 mars 1941, l'escadron perd 1 tué et 3 blessés lors des accrochages du 2 janvier 1941, près de la rivière Sétit contre des Askaris érythréens et du 18 janvier 1941, près de Om Ager. Suite à ces engagements, l'escadron est renforcé par des gradés et des hommes du rang en provenance de Dunkerque via l'Angleterre ainsi que par des Tchadiens de la région d'Abéché. Un groupe d'escadrons est constitué, aux ordres du capitaine Jourdier. L'escadron marocain, aux ordres du lieutenant de Villoutreys, arrive le 23 avril 1941 au Caire ; l'autre escadron, en cours de constitution aux ordres du lieutenant Morel Deville, reste au Soudan, dans la région de Khartoum.


Accueil / Sommaire / Spahis / 1er Marocains

Presse



page.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 26 3 2017  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  9 requêtes