Histoires de Français Libres ordinaires

 
Accueil
 
Sommaire
 FFL
  ODB DFL
  Dakar
  Gabon
  Erythrée
  Syrie
  Bir Hakeim
  2e Brigade
  FFWD
  Tunisie
  Italie
  Provence
  Alsace
  Authion
  Dissolution
Contact
Recherche
Plan
 
 

Ordres De Bataille de la 1ère DFL

 

Débarquement En Provence - Août 1944

 

Commandant la 1e DFL : Général Brosset 

Compagnie de QG 50 : Lieutenant Olivier

Première Brigade : Colonel Delange 

1e Bat. Commdt : Commandant Arnault 
1e Bataillon de la Légion Etrangère : Commandant de Sairigné 
2e Bataillon de la Légion Etrangère : Commandant Morel
22e Bataillon Nord-Africain : Commandant Lequesne 

Deuxième Brigade : Colonel Garbay 

2e Bat. Commdt : Commandant Galibert
Bataillon de Marche n°4 : Commandant Buttin
Bataillon de Marche n°5 : Commandant Bertrand
Bataillon de Marche n°11 : Commandant Langlois 

Quatrième Brigade : Colonel Raynal

4e Bat. Commdt : Commandant Fournier
Bataillon de Marche n°21 : Commandant Dives
Bataillon de Marche n°24 : Commandant Dulbecco
1e Bataillon d'Infanterie de Marine et du Pacifique : Commandant Magendie 

1e Régiment d'Artillerie : Colonel Bert
Peloton d'aviation légère d'observation : Lieutenant La Porte
1e Régiment de Fusiliers Marins (Reconnaissance) : C.C. de Morsier 
1e G. Antillais (D.C.A.)  : Commandant Lanlo
1e Bataillon du Génie : Lt-Colonel Tissier
1e Bataillon de Transmissions : Commandant Piette
1e Détachement de Circulation Routière : Capitaine Pons
1e Escadron du Train : Commandant Dulau 
Intendance Divisionnaire : Intendant Perrat
Groupe d'Exploitation Divisionnaire : Capitaine de Guillebon
9e Compagnie de Réparation Divisionnaire : Lieutenant Banel
1e Bataillon Médical : Méd.Lt-Col. Le Bihan
Ambulance chir. légère. : Méd.Cdt Vignes 
Hôpital de campagne Hadfield-Spears : Méd.Cl Vernier 

Services divers : matériel, parcs, trésor, poste, prévôté, justice militaire, aumônerie, dépôts, centres d'instruction, etc...

Soit au total (après les pertes en Italie) :15 807 hommes


Les chars des Fusiliers Marins à bord d'un LCM

Période du 13 août au 31 décembre 1944.

La 1e DFL qui doit participer à l'opération "Anvil Dragon" quitte les ports italiens de Tarente et de Brindisi le 13 août 1944 et prend pied à Cavalaire le 16, après que les troupes d'assaut aient dégagé les plages la veille. Si le matériel perdu au combat a pu être remplacé avant son départ, le personnel manquant après sa campagne d'Italie crée de nombreux vides dans les rangs de la Division.

D'autres français libres participent également à l'opération : Avisos FNFL "Moqueuse" (C.F. Ploix) et "Cdt Dominé" (C.C. Cornault). Escadrille de bombardement FNFL "6 F" (C.C. Lévis Mirepoix), groupe de bombardement FAFL."Bretagne" (Cdt Mahé).

La 1e DFL va participer avec la 9e DIC à la prise de Toulon qui tombera le 25 août 1944 en même temps que Paris et Bucarest.

Puis, c'est la ruée vers le Nord de la France, en re montant la rive droite du Rhône. La DFL libère Lyon le 3 septembre 1944, puis est stoppée par le manque d'essence. Pourtant, une colonne est lancée en avant, elle dégage Autun le 9 et fait sa liaison avec les Spahis de la 2e DB venant de Normandie le 12 septembre à Montbard près de Châtillon-sur-Seine.

Le 17 septembre 1944, la DFL prend position devant les forces ennemies qui se sont rétablies dans la région de Baume-les-Dames. Le 25, la Division entame les combats pour enlever Lyoffans, Clairegoutte, le col de la Chevestraye et Ronchamps au pied des Vosges.

En octobre 1944, la pluie et le froid s'installent; les soldats noirs de la 1e DFL ne peuvent supporter ce climat et doivent être remplacés par de nouveaux engagés, des FFI. et des maquisards. Tout en se "blanchissant", la Division continue à combattre avec un matériel qui s'use et par un temps abominable. Le 2 novembre, au coeur du dispositif de la 1e Armée Française (Général de Lattre de Tassigny  ), la DFL se lance sur Giromagny en direction de l'Alsace.

Le 20 novembre 1944, à la tête de ses troupes, le Général Brosset trouve la mort accidentellement près de Champagney. Le Général Garbay le remplace et les combats se poursuivent.

Giromagny tombe le 22, le Ballon d'Alsace le 24, Rougemont-le-Château le 25, Masevaux le 26. Entre temps, la Légion Etrangère a trouvé assez de ressources pour recréer un 3e bataillon. A bout de souffle, ayant rempli sa mission et atteint l'Alsace, après avoir permis à de Lattre de Tassigny de prendre Belfort et Mulhouse, à Leclerc de s'emparer de Saverne et de Strasbourg la 1e DFL est relevée le 9 décembre 1944 et reçoit l'ordre de se porter en Gironde prêter main forte aux troupes du Général de Larminat  qui préparent l'assaut des poches de Royan et de la Pointe de Grave (Opération "Indépendance").

Arrivée le 23 décembre 1944 sur ses nouvelles positions bordelaises, la 1e DFL reçoit le 25 décembre l'ordre urgent de retraverser la France pour couvrir la plaine d'Alsace que les Américains sont en train d'abandonner pour colmater les vides causés plus au nord, dans l'Ardenne belge, par la puissante contre-offensive du Maréchal Von Runstedt.


Accueil / Sommaire / FFL / Provence

Dernière mise à jour le samedi 30 décembre 2006


Alsace



page.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 31 5 2013  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  9 requêtes