Achille Fernand Hector Dassonville - Les Français Libres

Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
Contact
 
 

Un Français Libre parmi 62913
 


Cliquez !

Achille Fernand Hector Dassonville



Naissance : 12 aout 1890 - Aubin-Saint-Vaast (62)

Activité antérieure : militaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en juillet 1940

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / QG

Grade atteint pendant la guerre et spécialité : general

Décès à 77 ans - 28 aout 1967 - Morainvilliers, Yvelines

Epoux de Blanche Clarke-Bathurst 

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 158740

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 13709


Contribuez à son livre ouvert !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 multiplié par 5 =  ?


Achille Fernand Hector Dassonville - son Livre ouvert !
 

La Dépêche du Berry, 15 juin 1941

Laurent Laloup le mardi 21 juillet 2020 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Recherche sur cette contribution


Acte de naissance



Cliquez pour agrandir

Jacques Ghémard le vendredi 18 novembre 2016 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


souvenir du capitaine Jeanne LEGRAND

ma mère, Jeanne LEGRAND, épouse BREGUET, capitaine, ayant rejoint les FFL à Londres, fut son aide de camp en Allemagne en 1945. J'ai bien connu le général DASSONVILLE et son épouse, Blanche, lorsqu'ils étaient retirés à Bures dans les années 1950/1960. J'ai hérité de sa collection de livres d'histoire militaire.

BREGUET JEAN-JACQUES le lundi 28 mars 2016 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Guillaume Piketty : Francais En Résistance - Carnets De Guerre, Correspondances, Journaux Personnels :

"Diego Brosset" :

" Nous comptons nous-mêmes partir bientôt. Dassonville est remplacé par Vautrin, il va quitter la division qu'il a contribué à former, un peu gros cœur.

Colonel Dassonville, chef d'état-major des forces françaises du Western Désert (FFWD) sous les ordres du général de Larminat (1942-1943), puis de la lre DFL en forma­tion. "

laurent le dimanche 12 juillet 2009 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Guillaume Piketty : Francais En Résistance - Carnets De Guerre, Correspondances, Journaux Personnels :

"Diego Brosset" :

" Les hommes. Le dernier arrivé, le colonel Dassonville qui vient du Chili où il a quitté la mission « esos tipos » contractée à titre privé. "

laurent le dimanche 12 juillet 2009 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Prisonniers de la liberté : l’odyssée des 218 évadés par l’URSS, de J.-L. CRÉMIEUX-BRILHAC :

Achille Dassonville, à gauche (au premier plan)



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le samedi 21 février 2009 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


David Murphy, « « Paddy fait de la résistance. » Les Irlandais dans la Résistance française et la section F du SOE, 1940-1945 » Revue historique des armées, 253 | 2008, [En ligne], mis en ligne le 12 novembre 2008. URL :  Consulté le 05 janvier 2009.

"Les Forces françaises libres14

À Londres, l’administration des Forces françaises libres avait mis en place un système de recrutement pour attirer du personnel administratif et médical, ainsi que des interprètes. Quatre Irlandaises apparaissent sur les listes des FFL, avec des engagemements variés. La plus âgée, Blanche-Dassonville, née Clarke-Bathust, avait épousé en 1923 un officier français, le lieutenant Achille Dassonville 42. Au déclenchement de la guerre, demeurant à Paris, elle parvint à rejoindre Londres, en 1941 et à intégrer la section d’assistance sociale de l’administration FFL. D’après son dossier, elle était diplômée de l’université suisse, parlait couramment anglais, français, espagnol et arabe, et avait travaillé comme guide en 1926. Rien d’étonnant, donc, à la retrouver au sein de l’état-major des FFL. En 1942, elle fut envoyée au Levant où elle servit pour le restant de la guerre 43.

42 Blanche Clarke-Bathust était née à Portadown en 1897 ; son mari servit auprès du général (...)
43 SHD, bureau Résistance, dossier individuel de résistant de Blanche Dassonville.
44 SHD, bureau Résistance, dossier individuel de résistant de Mary Whelan née Blanchais.
15Ayant grand besoin de personnel médical, les FFL eurent au moins à leur disposition, dès 1941, une infirmière diplômée irlandaise. Il s’agissait de Mary Whelan, née en 1912 à Gort, dans le comté de Galway. Souscrivant dans un premier temps un engagement de deux ans, elle le renouvela en 1943 et fut appelée à servir au Levant et en Afrique du Nord. En 1944, elle fut nommée adjudant à l’hôpital militaire de Marseille et démobilisée avec le rang de lieutenant en 1945. Entre-temps, elle avait épousé un officier français, le lieutenant Philippe Blanchais, rencontré à l’hôpital militaire de Camberley où elle était alors en service 44. Les rangs des FFL à Londres comptèrent au moins deux autres Irlandaises : Joanne Patricia Cloherty, née à Galway en 1917, servant comme conductrice civile et Pauline Marie Cottin, née à Dublin, comme interprète. Cette dernière avait la double nationalité française et irlandaise. L’une et l’autre avaient rejoint les FFL en 1942. Ce petit groupe d’Irlandaises constitue une section intéressante du contingent global des Irlandais dans la Résistance, apportant aux FFL les qualifications dont l’organisation avait dramatiquement besoin.
"

"42 Blanche Clarke-Bathust était née à Portadown en 1897 ; son mari servit auprès du général de Gaulle atteignit après guerre le grade de général."

Laurent Laloup le lundi 05 janvier 2009 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Commandant Achille Dassonville

Colonel « Passy » : Mémoires du chef des services secrets de la France libre, Odile Jacob, 2000 , notes de JL Cremieux-Brilhac :

2e Sous-Chef d'EM du général de Gaulle (début 41), en remplacment du commandant Brosset
Arrive du Pérou

Laurent Laloup le lundi 05 janvier 2009 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


"....Turning to head back for Cairo, I met Colonel Dassonville, whom I had interviewed and painted aboard ship. He was the Free French War Minister to De Gaulle who frequently made incognito trips to Cairo from his African capital in Brazzaville. After hearing about my difficulty, he entered the plane and shortly peeked from its open side door, motioning me to come aboard. He introduced me to the general and his bearded aides and I was given a comfortable reclining seat. The tri-motor took off and I felt most lucky and grateful to Dassonville. I did no sketching and conversed very little but stared out the plane window. This was one time I could have painted but regrettably didn't.

..."
CLIFFORD SABER

www.ourstory.info 

Laurent Laloup le mardi 10 juillet 2007 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


"..Le 31 juillet, le colonel Dassonville, chef de l'état-major particulier du général de Gaulle, ..." Source : 



Source photo : Croix de Lorraine et croix du sud 1940-1942 de Vital Ferry

Laurent Laloup le mardi 10 juillet 2007 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Dernière mise à jour le mardi 21 juillet 2020

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté





fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 28 1 2024  Hébergé par Nuxit  Temps entre début et fin du script : 0.77 s  8 requêtes