Histoires de Français Libres ordinaires

 
Accueil
 
Sommaire
 Spahis
  Leclerc
  Retrouvailles
  Progression
  Fin de campagne
 Livres
 Noms
 Films
Contact
Recherche
Plan
 
 

En Tunisie

 

Retrouvailles avec les Français

 

Pendant le séjour près de la ville, nous entrons pour la première fois en contact avec la population française de Tunisie. L'accueil que celle-ci nous réserve est magnifique, Les Spahis, les Marocains, les Chasseurs, les Sous-Officiers, les Officiers connaissent la griserie de l'enthousiasme populaire. Pour ces enfants, que personne ne traite de prodigues, on tue le veau gras qui se réduit d'ailleurs à un poulet dont la coriacité témoigne de l'esprit de résistance. De derrière les fagots sortent les bouteilles échappées aux fouilles des Allemands et des Italiens. Le Conseil Municipal, ressuscité, reçoit le Général Leclerc et les principaux officiers de la Force L et la Colonne Volante. Pour la première fois depuis bien longtemps nous voyons sur la table des bouteilles de Heidsieck extra-dry. Ce devait être un tour de force que de trouver ce champagne après quatre ans de guerre et cinq mois d'occupation.

A l'église de Gabès, une messe d'action de grâces est célébrée à l'occasion de la Libération de la Ville.

Le Général Leclerc assiste à cette messe entouré de ses officiers et des notabilités de la ville. Une foule énorme se presse dans la nef et déborde sur la place. L'aumônier du Bataillon d'Infanterie de Marine et du Pacifique prononce un sermon dont le thème est ce cri du Christ : "Mon Père, faites que nous soyons Un. Oui, mon Dieu, faites que nous soyons unis pour la même cause pour laquelle nous luttons chacun de notre côté, faites que cessent les jalousies mesquines, les sous pesages sordides de grades et de mérites." La sortie de l'église s'effectue aux cris de : "Vive de Gaulle ! " et "Vive Leclerc !" et le Général a quelque peine à fuir l'enthousiasme populaire.

Les engagements sont de plus en plus nombreux et nous comblons rapidement les vides creusés par les derniers combats. Il était temps car à la Colonne Volante, le commandant a été obligé de refuser, faute d'équipage à y mettre, une partie du matériel que les Britanniques lui avaient offert pour remplacer celui détruit au combat.

Un groupe de charmantes jeunes femmes, épouses des officiers de la garnison partis avec leurs troupes rejoindre les forces de l'AFN, s'attache à rendre notre séjour à Gabès le plus agréable possible. Chaque jour c'est un déjeuner, un thé, un bridge, tantôt dans l'une, tantôt dans l'autre, des maisons vite devenues amies. Nous nous rendons compte de ce que le moindre gâteau, la moindre tasse de thé, représente d'ingéniosité de la part de la maîtresse de maison et aussi de privations pour les jours à venir. Le charme simple et plein de sensibilité de ces femmes nous a tous conquis et nous voudrions partager avec elles nos rations. mais elles les refusent avec gentillesse. mais aussi avec fierté. Avec l'intuition propre à leur sexe, elles ont compris que la raison est de notre côté et par leur attitude à notre égard elles semblent chercher à nous faire oublier toutes les injustices et calomnies dont nous avons abreuvés.

Tous ceux qui les ont connues garderont un souvenir fait de reconnaissance et d'émotion de ces réceptions qui ont permis aux sauvages du désert de goûter au charme de la vie civilisée et à la douceur de la présence féminine.

Mais l'heure de nouveaux combats approche. Le 5, nous assistons nombreux à un thé-bridge que nous savons devoir être le dernier. En les quittant nous disons un simple au revoir à nos charmantes amies, alors que nous savons très bien que notre séjour à Gabès est terminé et que peut-être nous ne les reverrons jamais. Mais nous avons pris le pli de l'Armée Britannique "Don't Talking". D'ailleurs à quoi bon parler du lendemain. Cette nuit à trois heures, les tirs de préparation de l'artillerie de la VIIIe Armée diront bien à toute la population de Gabès que les calots rouges, les bérets noirs et les calots bleu marine sont partis vers leur destinée.


Accueil / Sommaire / Spahis / Retrouvailles

Progression



page.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 26 3 2017  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  9 requêtes