Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 60994
 

Un Français Libre oublié

 

Je vous suggère d'utiliser le livre d'or de ce Français Libre pour me proposer la création d'une nouvelle page pour un Français Libre ou une Française libre oublié(e).

Le message que vous déposerez dans cette page sera déplacé dans la nouvelle page créée et il sera la première contribution au livre d'or du Français libre que vous nous aurez fait découvrir.

Indiquez si possible :

Un nom, un prénom, une date et un lieu de naissance.

Ce qu'il faisait avant de partir vers la France Libre, d'où il est parti, quand il a éventuellement franchi les Pyrénées vers l'Espagne, a quelle date il s'est engagé dans la France Libre et où.

Dans quelle arme a-t-il servi, dans quelle unité de la France Libre ? A t'il participé à la bataille de Bir Hakeim ?

Quel était son grade à la fin de la guerre ?

S'il est mort, pendant la guerre ou ensuite, la date et le lieu de son décès ?

Et si vous avez des documents, déposez l'image de celui qui vous semble montrer le mieux son appartenance à la France Libre.

Et si vous avez un doute sur ce qui caractérise un Français Libre, cette page vous aidera probablement à y voir plus clair

Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 7 plus 5 =  ?


Un Français Libre oublié - son Livre d'or !
 

Une nouvelle contribution attend d'être validée

LOUCIF AMAR né le 31/01/1918 à Constantine a été engagé pour le Corps Franc d'Afrique comme sergent le 28/12/1942 et il a été homologué FFL.



Cliquez pour agrandir

Loucif le mercredi 11 mars 2020 - Demander un contact

Réponse :

GR 16 P 377877 | LOUCIF ( Amar ) | 1918-01-31 | Constantine | Constantine | ALGERIE | pas d'homologation ???

Qu'est-ce qui vous fait dire qu'il est homologué FFL ?


combattant oublie

Un Français Libre oublié Ceux de la résistance
Pino eustaquio
au retour de damas a Aubervilliers en 1941
Responsable d'un groupe de résistants du quartier de la plaine st Denis
Condamne a mort par contumace, tète mise a prix par le régime de vichy
Libérateur d'Aubervilliers le 19 Aout 1944

pino le dimanche 02 février 2020 - Demander un contact

Réponse :

"au retour de damas a Aubervilliers en 1941" Donc il est probable qu'il a participé en Syrie aux combats contre les Français Libres. Mais peut être pas, il a pu refuser et être en prison pour insubordination lors de ces combats. Ou encore il a pu rentre plus tôt en métropole. Il serait intéressant de voir sa fiche matricule.

De mon coté je ne trouve rien sur lui, connaissez vous ses date et lieu de naissance ?


Courbot Jeanne Elisabeth

comme ses deux filles Janine Martha et Suzanne elle faisait partir de Administration / Aux.Fém.Arm.Terre
engagé dès 1940 à Londres
Elle est décédée à Londres en 1951

Michel Kerjean le jeudi 23 janvier 2020 - Demander un contact

Réponse :

Je comprends (difficilement) que vous parlez de la mère de Martha Kidd  et Suzanne Kidd 

Dans son livre (excellent) "Elles ont suivi de Gaulle", Sébastien Albrtelli écrit page 164 : " Dans la famille Kidd, tout d'abord Janine s'engage à 18 ans en avril 1942, suivie par sa soeur Suzanne âgée de 16 ans, en décembre, puis par sa mère, Jeanne en octobre 1943."

Donc à priori non, Jeanne Courbot épouse Kidd, n'est pas Française Libre, en octobre 1943, c'était trop tard

GR 16 P 147134 | COURBOT épouse KIDD ( Jeanne Jane ) | 1899-08-29 | Boulogne-sur-Mer | Pas-de-Calais | FRANCE |


Roger Miodowski, evadé par l'Espagne, interné a Miranda et Figueras. Libéré par la Croix Rouge. Passe au Maroc, rejoint l'armée Leclerc, maréchal des Logis, conduit un camion Dodge tractant un canon de Beaufort, rejoint Swansea, débarque a Omaha avec la 2eme DB, combat dans la poche d'Argentan. Libération de Paris, blessé à Strasbourg.

Philippe Loudmer le lundi 30 décembre 2019 - Demander un contact

Réponse :

C'est donc un ancien de la 2e DB. Mais, sans dates précises, difficile de dire si c'est un Français Libre. Il aurait fallu qu'il s'engage chez Leclerc avant août 1943 et donc avant son départ vers le Maroc, ou qu'il soit parti de France avant novembre 1942 et qu'il rejoigne une des unités françaises libres de la 2e DB.

Il était certainement au 22e FTA  qui avait effectivement des origines françaises libres


Une PFAT

Gisèle DEBETS est née à Kenitra (Maroc) le 5 Mai 1920 et son frère Christian figure déjà parmi les Français Libres comme ancien du 2ème RMT et de la 2ème DB. Elle s'est engagée en 1943 pour la durée de la guerre dans le corps féminin des transmissions. En Avril 1944 elle devient chef du standard téléphonique du futur Maréchal de Lattre de Tassigny qu'elle suivra dans ses campagnes et à Paris. Son dernier grade : adjudant-chef. Elle est titulaire de la médaille militaire, de la médaille du combattant volontaire (Rhin et Danube), et est chevalier de l'ordre national du mérite. Elle est décédée à Rennes le 28 Janvier 2018.
Ci-dessous, le résumé de l'état de ses services militaires.
J'ignore si elle vérifie tous les critères d'attribution du titre de Française Libre, mais à mon avis personnel sa carrière le justifierait amplement.

Sa photo ci-jointe date de 1954, elle a été prise à Hanoï lors d'une cérémonie de lever des couleurs, elle était chef du personnel féminin de la base.

RÉSUMÉ DE L'ÉTAT DES SERVICES CONCERNANT LA S.P.F.A.T. DEBETS Gisèle

Engagée volontaire le 28 juin 1943 au titre du Corps Féminin des Transmissions pour la durée de la guerre, est affectée à CASABLANCA puis à MEKNES au service de brouillage des émissions radiotélégraphiques ennemies.

En avril 1944, elle est affectée au P.C. du Général DE LATTRE pour servir comme téléphoniste. Le 24 août 1944, elle part aux armées, embarque sur le VILLE D'ORAN, débarque le 27 à TARENTE (ITALIE). Fait mouvement sur la FRANCE, où elle aborde le 21 septembre 1944 à MARSEILLE, puis fait route avec la 1ère Armée vers DIJON et l'ALLEMAGNE. Repasse la frontière franco-allemande le 19 août 1945 et sert comme téléphoniste dans la maison militaire du Général DE LATTRE, 4 bis Bd de LA TOUR MAUBOURG.

Le mal du pays la décide de repartir au MAROC le 1er avril 1947 où elle exerce les fonctions de surveillante du central téléphonique de FEZ, puis de CASABLANCA. Mais la PFAT DEBETS veut connaître d'autres horizons et fait acte de volontariat pour servir en Extrême Orient ; elle débarque sur le sol indochinois à SAÏGON le 22 juillet 1949. Affectée au TONKIN comme surveillante du central téléphonique et Chef du personnel féminin de HANOÏ, elle accomplit deux séjours consécutifs sur ce territoire qu'elle quitte le 23 octobre 1953.

Elle retrouve alors le MAROC : CASABLANCA, puis FEZ et à nouveau CASABLANCA, mais cette fois comme opératrice de téléimprimeurs et ce jusqu'au 23 septembre 1959 où elle décide de rejoindre les F.F.A. Affectée au G.E.T. 813, elle prend les fonctions de Chef de secrétariat du Chef de Corps qu'elle assume jusqu'au 1er mai 1965.

Affectée au G.R.E.T. 803 pour servir au Centre de Transmissions Régionnal en qualité de surveillante du central téléphonique, puis chef du service d'exploitations télégraphique ; elle sert jusqu'au 28 novembre 1968 avec honneur et fidélité le métier qu'elle considère comme une vocation.

Yves TALFER le jeudi 05 décembre 2019 - Demander un contact

Réponse :

Mais ce n'est pas la carrière qui fait le Français Libre, c'est l'engagement dans une unité de la France Libre avant aout 1943. Et le 28 juin 1943, il me semble qu'elle s'engage plutôt dans l'armée de Giraud, non ?


GR 16 P 293356| HIBERT ( Jean )| 0000-00-00|||| FFL
Histoire des pompiers de Paris 1938-1944 

DCD le 24 janvier 1984 à Rodez
Archives de Paris  page 22/31



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le samedi 23 novembre 2019 - Demander un contact

Réponse :

Mais il y a aussi Jean Fernand Hibert  qui est plus probablement concerné par ce dossier


Suite

Vents du large: hommage à Georges Boisvert De Jacqueline Penjon, Anne-Marie Quint



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le dimanche 03 novembre 2019 - Demander un contact

Réponse :

Donc CFLN  et donc post France Libre


Armand du Chayla ?

GR 16 P 196023| DU CHAYLA ( Armand )| 0000-00-00|

criminocorpus.hypotheses.org 



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le dimanche 03 novembre 2019 - Demander un contact

Réponse :

Donc interrogé par le BCRA mais ça ne montre pas qu'il adhère


Date de ralliement

Le registre en 36xxx donne pour le Sgt Francis Decrept, n°36255, donne ralliement France Libre 22 août 1943 et les FAFL au 7 novembre 1943.

bertrand le lundi 28 octobre 2019 - Demander un contact

Réponse :

Il faut donc lire dans l'article du Maitron "puis, en passant par l’Espagne, rejoignit l’Angleterre en octobre 1943"

Donc il aurait pu passer en Espagne en Novembre 1942 et être donc considéré comme Français Libre malgré cet engagement tardif

Mais FFLSAS dit "Démobilisé et rentre en France le 27/11/1942" donc il n'a pas pu passer en Espagne assez tôt, théoriquement.

Je me réfère toujours à cette page  (qui vient de changer d'adresse) et elle dit : "les évadés avant le 8 novembre 1942 de france occupée ou d’un territoire palcé sous le contrôle du gouvernement de fait, qui ont rejoint effectivement une unité FFL, même après le 31 juillet 1943 pour des cas de force majeure, tels que l’incarcération consécutive à leur évasion. »
Après le 8 novembre 1942, date du débarquement des Alliés en Afrique du nord, les FFL n’étaient plus alors les seules forces françaises engagées dans la lutte. Cela explique la limite fixée, car l’intention de rallier les FFL doit clairement ressortir. Toutefois,le cas des évadés qui auraient été reconnus Français Libres avant la parution de l’instruction du 29 juillet 1953, sans tenir compte de cette date limite, ne saurait être remis en cause."

Donc dans son cas, il me suffirait de voir l'insigne de la France Libre sur sa photo...

Dernière mise à jour le mercredi 11 mars 2020

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 13 10 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.29 s  7 requêtes