Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 55367
 

Un Français Libre oublié

 

Je vous suggère d'utiliser le livre d'or de ce Français Libre pour me proposer la création d'une nouvelle page pour un Français Libre ou une Française libre oublié(e).

Le message que vous déposerez dans cette page sera déplacé dans la nouvelle page créée et il sera la première contribution au livre d'or du Français libre que vous nous aurez fait découvrir.

Indiquez si possible :

Un nom, un prénom, une date et un lieu de naissance.

Ce qu'il faisait avant de partir vers la France Libre, d'où il est parti, quand il a éventuellement franchi les Pyrénées vers l'Espagne, a quelle date il s'est engagé dans la France Libre et où.

Dans quelle arme a-t-il servi, dans quelle unité de la France Libre ? A t'il participé à la bataille de Bir Hakeim ?

Quel était son grade à la fin de la guerre ?

S'il est mort, pendant la guerre ou ensuite, la date et le lieu de son décès ?

Et si vous avez des documents, déposez l'image de celui qui vous semble montrer le mieux son appartenance à la France Libre.

Et si vous avez un doute sur ce qui caractérise un Français Libre, cette page vous aidera probablement à y voir plus clair

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 multiplié par 5 =  ?


Un Français Libre oublié - son Livre d'or !
 

Jean FAYOLLAS, Q.M.Radio, PC 1er RFM

Né le 24/12/21 à St Pardoux la Rivière (24), engagé volontaire en 1939 puis comme marin sur le sous-marin Diane le 01/04/40, il est à Mers El Kébir le 3/07/40 ou le Diane échappe en plongée à la destruction par la marine britannique.En avril 43, il tente de rallier les FFL par Gibraltar mais il est arrêté par la Police française à Tanger et incarcéré à la Prison maritime de Mers El Kebir d'où il s'évade après 38 jours de cachot.Le 20/06/43 il fait partie des Commandos Corps Francs d'Afrique et rejoint les FFL à Zouara en Tripolitaine qui l'affectent au 1er RFM de la 1ère DFL. Il participe ainsi à la Campagne de Tunisie, d'Italie et de France (débarquement en Provence).Il est titulaire (entre autres décorations civiles) de la LH, de l'ONM, de la MM, de la CG 39/45, de la CCVR, de la MFL, de la MC (Italie, Méditerranée, Allemagne, Libération).
Son carnet de route de la campagne d'Italie mentionne qu'il est le témoin direct de la mort du "Pacha" Amyot d'Inville le 10 juin 1944 dont il était le radio du PC, l'ayant pris dans ses bras après qu'il eût sauté sur une mine devant Montefiascone, pour ensuite participer à l'évacuation de son chauffeur René BALEICH par avion léger.
Agé de 97 ans, mon beau père souhaiterait renouer avec ses camarades encore vivants du 1er RFM.



Cliquez pour agrandir

Sylvain RAMBAUD le samedi 03 novembre 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

Pas trouvé dans les listes Ecochard et Chaline mais homologué FFL au SHD. Page créée, merci !

Je trouve aussi son nom dans les anciens du RFM dans l'annuaire de la DFL de 1972


Maurice Le Noury

Surpris de ne pas voir Maurice Le Noury dans la liste des Français Libre, mais peut-être que je me trompe.
né le 27 décembre 1921 à Villegats
Affecté en novembre 1941 au 1er Zouaves.
Rejoint le French Squadron du 2nd SAS à
Philippeville en juillet 1943.
Breveté parachutiste à
Ringway le 13 avril 1944
Rupert Jeudi 10 aout 1944
Amherst Mercredi 4 avril 1945-Vendredi 20 avril 1945.
Un livre vient d'être écris sur son parcours
Toujours en vie

Leffray le jeudi 01 novembre 2018 - Demander un contact

Réponse :

GR 16 P 362679 | LE NOURY ( Maurice ) | 1921-12-27 | Villegats | Eure | FRANCE | pas d'homologation

page fflsas.org 

Mais le 1er zouaves c'est l'armée de Vichy et pour le 2e SAS je lis ça  "le Commando français qui lui est rattaché a été créé le 1er avril 1943 par décision du Général français Koeltz : c'est le French Squadron. Les hommes qui le composent sont recrutés sur place et donc proviennent de divers Corps de l'Armée d'Afrique (Chasseurs, Légionnaires, Zouaves, Tirailleurs etc...)"

Donc je ne pense pas qu'il se soit engagé dans les Forces Françaises Libres

Par contre j'ai ajouté Raymond Couraud 


Andrée-Louise MATHEY-DORET

bonjour,

suite à des recherches (et ouverture des dossiers Résistance -Vincennes- et Déportation -Caen-) j'ai compris que ma cousine A-L Mathey-Doret (agent P3, Sous-Lieutenant FFC, réseau évadés isolés; arrêtée le 20 8 1943 et internée à la prison de la Butte à Besançon -Doubs- jusqu'au 13 mai 1944 puis transférée à Romainville puis déportée à Ravensbrück puis Kommando d'Oranienburg et transférée à Sachsenhausen et enfin libérée par l'armée russe en début mai 1945 lors de la "longue marche de la mort") n'a pas eu la Légion d'Honneur ni la Croix de Guerre. En revanche les américains lui ont décerné la Medal of Freedom.

en PJ je mets une archive reçue d'Allemagne récemment, c'est le 18 mai 1944 , elle reçoit le matricule 39290 en arrivant au camp de Ravensbrück

pensez_vous possible de lui faire attribuer la Légion d'Honneur à titre posthume ?
merci pour vos conseils



Cliquez pour agrandir

Matthey-Doret le dimanche 28 octobre 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

Etant donné sa date d'arrestation, il semble évident qu'elle s'est engagée avant aout 1943 et qu'elle est donc Française Libre bien qu'elle ne soit pas homologuée comme telle dans la liste du SHD et qu'elle n'apparaisse pas dans la liste Ecochard

Je ne connais que les "grades" P1 et P2 pour la Résistance intérieure, pas P3

La Légion d'Honneur est décernée à des personnes vivantes. Les seuls cas posthumes me semblent définis ici  " (Décret nº 81-998 du 9 novembre 1981, Art. 4) « Le ministre de la défense est autorisé par le grand maître à concéder soit directement, soit par voie de délégation, la médaille militaire, dans un délai (Décret nº 2012-1423 du 19 décembre 2012, Art. 1) d'un an, à des militaires et assimilés non officiers, tués ou blessés dans l'accomplissement de leur devoir et qui sont reconnus dignes de recevoir cette distinction. »
Les décorations ainsi attribuées sont régularisées dans le délai le plus bref par décret rendu en conformité avec les dispositions du présent code et mentionnant les circonstances qui ont entraîné la mesure d'exception."

Vera Makaroff épouse Obolensky  chevalier en 1958, 14 ans après sa mort, me semble un cas très exceptionnel


VAISSIERE Etienne

Un matelot maître d'hôtel VAISSIERE Etienne apparaît dans l'ordre n° 23 du 31 décembre 1943 du capitaine de frégate Roux, commandant la 1ère Division d'avisos et l'aviso Commandant Duboc, dans la liste des matelots classés matelots de 1ère classe à compter du 1er janvier 1944. Il a comme matricules 12710FN43 et 689Biz41. (Source : SHD Vincennes, TTY 196).

Le même apparaît dans la liste de l'amiral Chaline : mêmes nom et prénom, mêmes matricules, même spécialité. Date d'engagement dans les FNFL : 15 mai 1943. Embarquement : Commandant Dominé.

Il existe aussi un dossier administratif de résistant GR 16 P 582274 au nom d'un Etienne VAISSIERE (homologué au titre des FFL) sans lieu ni date de naissance.

Mais il n'y a apparemment pas d'Etienne VAISSIERE sur votre site...

OMNÈS Jacques le samedi 20 octobre 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

oubli réparé


AJOUT FFL

BIDERMANN Charles Robert, né le 26 janvier 1910 à Saint-Dié-des Vosges (Vosges)
Famille résistance
forces françaises libres (FFL)
Cote(s)
Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 59150

pour l'instant pas d'autres renseignements.
Cordialement.

Jean-Loup FROMMER le dimanche 23 septembre 2018 - Demander un contact

Réponse :

Charles Robert Biedermann 


Moeterauri Tetua

Bonjour,
Je cherche à savoir dans quelle unité aurait servi un certain Moeterauri Tetua dit Bimbo (né le 14/09/1916 et mort le 30/05/1986 à Tahiti). Bimbo a commencé une carrière de chanteur à Tahiti en 1932. Il a été très populaire à Tahiti dans les années 1950.
D'après mes informations parcellaires tirées d'internet, il aurait servi dans un "bataillon de la marine" et quitté Tahiti en 1940 et serait passé par Mare Island en Californie, les îles Salomon avant d'atterrir en Italie et en France. Le parcours ne colle pas avec un engagement dans le BP (BIMP, RIMaP) mais plus avec un engagement dans les FNFL, peut-être à bord du Dumont d'Urville ou du Cap des Palmes. Il serait rentré en Polynésie en 1946.
Auriez-vous l'amabilité de vérifier et peut-être d'ajouter son nom à la liste des Français libres ?
Cordialement,
Etienne

Etienne le dimanche 16 septembre 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

J'ai trouvé son dossier de résistant et créé sa page, mais apparement rien dans les listes Chaline et Ecochard ... mais si avec son pseudo indiqué par Mémoire des Hommes. Et il était donc bien marin sur le Cap des Palmes


Ex adjudant Miaro tirailleur sénégalais du Tchad (TST)

Je m'appelle DR BE-RAMMAJ MIARO-II, né en 1938, Mahamat Miaro. Je suis Canadien d'origine tchadienne. Mon adresse postale est : A-102, rue de Lorimier, Gatineau (Québec) - Canada. Tél. +1 819-771-9239. J'ai 80 ans, et je suis le fils encore en vie l'ex Adjudant Miaro, tirailleur sénégalais du Tchad.
Le nom Miaro se trouve bien sur la liste des résistants et Français libres de contact@france-libre.net sur le site web de la Fondation de la France libre. Mais les informations sur sa date de naissance, son pays d'origine, son numéro Matricule, bataillon et autres informations manquent. Je souhaite que les informations ci-dessous vous permettent d'ouvir sa page complète de Français libre :
Pays d'origine : République du Tchad, Afrique centrale.
Date et lieu de naissance :vers 1906, à Bébo-Pèn, Koumra, Moyen-Chari, Tchad.
No. matricule : 2 494
Dernier poste d'affectation dans l'armée française 1946-47 : Adjudant de compagnie au Camp Koufra, à Fort-Lamy (actuellement NDjamena), Tchad.
Date et lieu de décès : 21 septembre 1949 à Bébo-Pèn, Koumra, Moyen-Chari, Tchad.
Côte sur les répertoires alphabétiques des dossiers administratifs de résistants, Service historique de la Défense (www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr) : GR 16 P 416138.

BE-RAMMAJ MIARO-II le dimanche 16 septembre 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

Je pense que sa page existait déjà. Il était nommé "Mahamat deux" dans la liste d'Henri Ecochard. Il aurait deux dossiers au SHD, un pour Mahamat II et un autre pour Miaro.

Merci !


soldat sans uniforme

Marie Louise Goutterau née Raquin



Cliquez pour agrandir

Basset le mardi 11 septembre 2018 - Demander un contact

Réponse :

Je trouve effectivement son dossier dans la liste du SHD

GR 16 P 499988 | RAQUIN épouse GOUTTEREAUD ( Marie Louise ) | 1896-01-22 | Le Coteau | Loire | FRANCE | FFc

Donc elle est effectivement homologuée FFC et elle a sa place dans ces pages si son engagement dans les FFC est antérieur à aout 1943, ce que ce document ne nous dit pas.

Pour les FFC (qui agissaient en territoire occupé ou sous contrôle de Vichy) la date de la fusion des FFL et de l'armée d'Afrique, aout 1943, ne signifie pas de grands changements, mais c'est quand même la date qui s'applique pour être français libre ou pas.

Donc je ne sais pas si je dois créer sa page, il faudrait connaitre sa date d'engagement retenue officiellement.


BARBERO Raymond - Fusilier Marin FNFL - LE TRIOMPHANT

Georges Bernard BARBERO.
Né le 13 octobre 1924 à Mont de Marsan (Landes).
Décédé le 19 juillet 2010 à Saint Denis (île de la Réunion).
Fusilier Marin FNFL sur LE TRIOMPHANT.
A franchi les Pyrénées en direction de l'Espagne pour se rendre en Angleterre, puis s'est engagé dans les FNFL (matricule 2568T42)
6 mai 1942 : embarquement sur LE TRIOMPHANT.
16 septembre 1946 : débarquement du TRIOMPHANT.
Grade : Quartier maitre 1ère classe, clairon.
Temps de service effectif sur LE TRIOMPHANT (dont il était le Biniou): 4 ans 4 mois et 10 jours.
Après l'armistice de 1945, LE TRIOMPHANT a été appelé en INDOCHINE : Georges Bernard BARBERO a aussi fait partie du PREMIER corps français de débarquement en Indochine, le 17 octobre 1945 à Nha Trang.
Reconnaissance de la Nation (n° 974-2803 du 21 avril 2005).
Documents joint : livret militaire (n° de matricule).
Veuillez bien m'indiquer comment vous faire parvenir et publier les autres documents dont je dispose :livret militaire complet, cartes de combattant, Reconnaissance de la Nation, photo parue dans une revue historique (Nha Trang 17/10/1945 sur laquelle figure Georges Bernard BARBERO.
Je suis également à la recherche de tout document, photographie, témoignage le concernant durant son temps de service.
Avec mes remerciements.
Philippe Garcia



Cliquez pour agrandir

Philippe Garcia le lundi 10 septembre 2018 - Demander un contact

Réponse :

Le document que vous m'avez envoyé montre un embarquement sur le Triomphant le 21 mars 1945. Le 6 mai 1942 il embarque dans un ... dépôt, puis à Toulon et ensuite au Centre Administratif de la Marine Militaire à Paris (alors que l'Armée de Vichy a quasiment disparu).


LE BLANC Paul

Le 17 août 1946, Paul LE BLANC a été nommé chevalier à titre posthume dans l'ordre du Mérite maritime par décret du Président du Gouvernement provisoire de la République.

La motivation de cette nomination, publiée au Journal Officiel de la République Française du 18 août 1946 (cf. document ci-dessous), fait apparaître que ce marin est décédé en Allemagne, après avoir été fait prisonnier par les Allemands à Guernesey lors d'une tentative de rejoindre les Forces françaises libres en Grande-Bretagne en avril 1943.

Il entre donc à mon avis dans les critères définis pour la reconnaissance comme Français libre (tentative attestée de rejoindre les FFL avant août 1943), même s'il n'a pu, malheureusement, s'engager dans la France combattante.

- www.memorialgenweb.org 
- cerp22.free.f 
- www.ouest-france.fr 

OMNÈS Jacques le samedi 01 septembre 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Dernière mise à jour le samedi 03 novembre 2018

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.22 s  7 requêtes