Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 58559
 

Un Français Libre oublié

 

Je vous suggère d'utiliser le livre d'or de ce Français Libre pour me proposer la création d'une nouvelle page pour un Français Libre ou une Française libre oublié(e).

Le message que vous déposerez dans cette page sera déplacé dans la nouvelle page créée et il sera la première contribution au livre d'or du Français libre que vous nous aurez fait découvrir.

Indiquez si possible :

Un nom, un prénom, une date et un lieu de naissance.

Ce qu'il faisait avant de partir vers la France Libre, d'où il est parti, quand il a éventuellement franchi les Pyrénées vers l'Espagne, a quelle date il s'est engagé dans la France Libre et où.

Dans quelle arme a-t-il servi, dans quelle unité de la France Libre ? A t'il participé à la bataille de Bir Hakeim ?

Quel était son grade à la fin de la guerre ?

S'il est mort, pendant la guerre ou ensuite, la date et le lieu de son décès ?

Et si vous avez des documents, déposez l'image de celui qui vous semble montrer le mieux son appartenance à la France Libre.

Et si vous avez un doute sur ce qui caractérise un Français Libre, cette page vous aidera probablement à y voir plus clair

Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 8 plus 2 =  ?


Un Français Libre oublié - son Livre d'or !
 

"Mais pourquoi serait il français libre ?"

J'ai du mal à imaginer un couple faisant de la résistance séparément . (Mais c'est sur, c'est possible)

laurent laloup le dimanche 07 juillet 2019 - Demander un contact


GR 16 P 216987 | FAUCHARD ( Arthur Ernest ) | 1902-07-28 | Courcy | Marne | FRANCE | FFi DIR

Epoux de Lucie Thérèse Fauchard  

Laurent Laloup le vendredi 05 juillet 2019 - Demander un contact

Réponse :

Mais pourquoi serait il français libre ?


Mon père Barthélémy Léonelli parachutisye SAS Samson et Amwest

Je ne trouve pas le nom de mon père Barthélémy Léonelli (1924-2009) parachutiste SAS de la RAF de 1943 à 1945;
a quitté la Corse occupée à 18 ans, passé par l'Algérie, à Rouiba, puis parti en bateau pour Southampton, et ensuite direction les camps de commandos en Ecosse. Parachuté en France en 1944 et en Hollande en 1945. Décoré.

Léonelli Michèle le lundi 10 juin 2019 - Demander un contact

Réponse :

Dossier du SHD GR 16 P 363116 | LEONELLI ( Barthélémy ) sans date et lieu de naissance ni homologation FFL ou autre

nous dit " Maquisard en Corse.
Rallie les FFC en Algérie en septembre 1943 à la libération de l'île
Engagé au 3e BIA en octobre"

Donc à priori engagé trop tard pour être Français Libre (la limite officielle est la fin juillet 1943) sauf si en tant que "Maquisard en Corse" il appartenait alors à un réseau de la France libre


un nouveau Français Libre sur votre liste

Philippe THIBAUD
Né à Soudat-24, 1923
Soudat 24
FAFL 1941-1943 ?
Armée de l'air
Sergent ou Adjudant
Engagement guerre d'Algérie vers 1950
Activité civile à la Martinique
Décès Cmlermont-l'Héraut 34 entre 1985 et 2000
Désolé, je n'ai pas d'info plus précises pour l'instant.
Sur la photo, c'est celui de gauche en combinaison sombre.

+ 4 photos

JF Trubert



Cliquez pour agrandir

TRUBERT le lundi 10 juin 2019 - Demander un contact

Réponse :

Je ne le trouve pas dans les listes même en essayant d'autres écritures possibles du nom. J'aurais voulu une date d'engagement plus précise pour être convaincu qu'il s'agit bien d'un français Libre


Jacques Lewis

Je ne trouve pas le nom de Jacques Lewis dans votre base de données. Il dit s'être engagé dans les FFL en 1943. Il a débarqué le 6 juin 1944 sur Utah Beach comme officier de liaison auprès de la 2nd US Armoured Division (laquelle ne débarque sur Omaha que le 9 juin 1944...). Auriez-vous des précisions ? Dans l'interview ci-dessous, il porte la médaille de la France Libre et la Croix de Guerre 39-45 avec deux citations :

www.lci.fr 

Laurent WAQUET le samedi 08 juin 2019 - Demander un contact

Réponse :

On le trouve en cherchant Lewis mais son nom est écrit Levis dans la liste d'Ecochard et dans celle du SHD. Donc je ne sais pas quelle est la bonne façon d'écrire son nom


Jeanne Paule Catayée-Duton, française libre

Catayée Jeanne Paule, épouse Duton.
Née en 1921 à Sinnamary (Guyane). Soeur du FFL et homme politique guyanais Justin Catayée.
Jeanne C. passe les débuts de son enfance en Guyane, puis en 1925 suit ses parents qui rejoignent la Martinique.
En 1943, lors du mouvement de la "Dissidence" aux Antilles, elle fuit la Martinique pour rejoindre, via les Antilles anglaises, Casablanca puis Alger. Elle s'engage dans les FFL (mais, était-ce bien avant fin juillet 1943?), où elle apprend le maniement des armes et devient opératrice de transmission. A l'automne 1944, elle est présente dans les combats de la poche de Royan.
Démobilisée en 1946, elle reprend son métier d'enseignante.
Elle est nommée chevalier de la Légion d'honneur par décret du président de la République du 27 mai 2014, et reçoit la décoration des mains du président au palais de l'Elysée le 2 juin 2014.

(La revue de la Fondation de la France libre, n°52, juin 2014, mentionne la nomination de J. P. Catayée-Duton au grade de chevalier de la LH).

(photos fxgpariscaraibe.com)

Philippe Guyot le vendredi 10 mai 2019 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

Pas dans la liste d'Ecochard, pas de dossier de résistant au SHD, mais il me semble reconnaître la médaille commémorative des services volontaires dans la France libre sur certaines photos d'elle prises à l'occasion de la remise de sa légion d'honneur (surtout le ruban en fait, la croix est floue). Donc j'ai créé sa page dans cette liste.


Un aviateur manquant

Bonjour,

Je n'ai pas trouvé dans vos listes le nom d'Yves Laurent, pilote dans les FAFL, qui figure pourtant dans la page consacrée à Robert Colcanap; en effet, tous deux ont trouvé la mort dans le même avion, Laurent étant le pilote et Colcanap l'observateur.

Voici ce que j'ai pu noter dans "Mémoire des Hommes" :

LAURENT Yves, mort pour la France le 11 novembre 1943 à Hartford Bridge (Grande-Bretagne).
Né le 6 novembre 1917 à Saint-Thégonnec (Finistère).
Statut : militaire air.
Grade : sous-lieutenant pilote.
Unité : groupe de bombardement "Lorraine", squadron 342 de la RAF - FAFL.
Décès : accident aérien au cours d'un exercice; panne de moteur.
Sources : Service historique de la Défense, Vincennes. Cote A1 Mi 28.
Enterré au carré des aviateurs de Brookwood, le corps d'Yves Laurent a été transféré après la guerre au cimetière de Saint-Thégonnec.

Voici la citation attribuée à Yves Laurent, telle qu'elle figure dans la page consacrée à Robert Colcanap :

" Jeune officier-pilote enthousiaste et généreux, avait trouvé au groupe "Lorraine" l'accomplissement de son vœu le plus cher : se battre pour la libération de son pays. A participé à onze missions de bombardement en territoire occupé par l'ennemi, dont cinq en vol rasant. A trouvé la mort le 11 novembre 1943, au cours d'un vol d'entraînement, donnant ainsi un dernier exemple magnifique d'esprit de sacrifice dans les circonstances suivantes: cherchant à poser en campagne son avion désemparé, et s'apercevant au dernier moment que des militaires jouaient sur le terrain qu'il avait choisi, le sous-Lieutenant Laurent dirige son avion sur un terrain moins favorable, sacrifiant ainsi sa vie à la leur."

Nicolas Rullon le mercredi 03 avril 2019 - Demander un contact

Réponse :

Sa page est pourtant ici 


Mon père Tinelle Albert faisait parti du groupe Hildevert il était FFI

Albert, né le 12 octobre 1924 à Paris, s’était engagé devant l’Intendant départemental de Valence (Drôme) le 3 novembre 1942 pour une durée de trois ans au titre du 4ème Régiment de Zouaves alors stationné en Tunisie. Il est aussitôt dirigé vers Marseille mais le 11 novembre doit rejoindre le 8ème Régiment d’infanterie de Montpellier. En effet les voies sont coupées. Les Alliés ont débarqué en Afrique du Nord le 8 novembre, les Allemands pour répondre à la menace ont envahi la zone libre le 11. Le voilà démobilisé le 27 novembre, envoyé en permission à son domicile en région parisienne, et enfin placé en position de congé d’armistice le 1er mars 1943.
Pendant l’occupation il rejoint le réseau Armand Spiritualist dépendant de la Section française du Special operation executive (S.O.E) et commandé dans l’Est parisien par Charles Hildevert ; il est affecté à la compagnie Charpeaux. Le 26 août 1944 le bataillon Hildevert se dirige vers Oissery où il doit réceptionner un important parachutage d’armes et de munitions. Un fort détachement allemand se trouve déjà sur place. La bataille s’engage et tourne au désavantage des FFI qui infligent cependant de lourdes pertes à l’ennemi. Comme dit plus haut, plus de soixante hommes auraient été faits prisonniers. Certains sont embarqués dans un train parti la veille du Perreux-sur-Marne. Destination : les camps de concentration de Mauthausen et Bergen-Belsen. Ils reviendront peu nombreux. D’autres sont conduits à Meaux. Parmi eux le capitaine Florimond Leuridan, chef du groupe FLO, qui y est fusillé dans la soirée. Albert Tinelle, quant à lui, est envoyé à Louvain (Belgique) puis dirigé sur le stalag II D de Stargad au Nord-Est de Berlin.



Cliquez pour agrandir

andrée Tinelle le jeudi 14 mars 2019 - Demander un contact

Réponse :

GR 16 P 293619 | HILDEVERT ( Charles Henri ) | 1897-08-04 | Lille | Nord | FRANCE | FFc FFi
GR 16 P 369010 | LEURIDAN ( Florimond ) | 1902-06-22 | Ploegsteert | | BELGIQUE | FFc DIR

Mais pour que j'ajoute votre père dans cette liste il faudrait mieux un acte d'engagement dans les Forces Françaises Libres (et pas un engagement en zone libre dans l'armée de Vichy)


Pas sur mais....

GR 16 P 168415 | DELATTRE ( Gérard ) | 0000-00-00 |

Photo :  

Bulletin de janvier 2002 



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le jeudi 07 mars 2019 - Demander un contact

Réponse :

Pas sûr en effet ...


Lostanges-Béduer marin de la France Libre

Pierre Napoléon Sampiero LOSTANGES (DE)
Mort pour la France le 25-09-1944 (Besançon, 25 - Doubs, France)
Né(e) le/en 27-11-1921 à Fort-de-France (972 - Martinique, France)
Carrière Statut militaire
Unité bataillon du Pacifique (BP)
Mention Mort pour la France Cause du décès des suites de blessures
Sources Service historique de la Défense, Caen
Cote AC 21 P 80673
Inhumé à Rougement(25) , inscrit monument aux morts de Calvi (Corse)

Soursou Daniel le mardi 26 février 2019 - Demander un contact

Réponse :

Dossier au SHD GR 16 P 171766 | DE LOS TANGES BEDUER ( Pierre Napoléon Sampiero ) | 1921-11-27 | Fort-de-France | Martinique | FRANCE

mais pas d'homologation et donc il s'est peut être engagé trop tard pour être français libre (date limite 31 juillet 1943) ???

Dernière mise à jour le mardi 06 août 2019

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 1 5 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.32 s  7 requêtes