Histoires de Français Libres ordinaires

 
Accueil
 
Sommaire
 FAFL
 Lettre CdG
 Ducos-Balère
 Expo
Contact
Recherche
Plan
 
 

Forces Aériennes Françaises Libres

 

Marcel Ducos-Balère

 

Un aviateur de la Liberté

Décollant de Hartford Bridge en Angleterre vers 12 h 00, l'Airspeed Oxford Il N4760 du groupe de bombardement Lorraine suit le mouvement de son unité vers Vitry-en-Artois. En passant au-dessus de l'Old Dean Camp (Camberley), une aile touche les câbles à haute tension et l'avion s'écrase au sol, tuant le lieutenant pilote Bellin  sur le coup, tandis que le capitaine de Maismont  et le sergent Balère-Ducos décèdent à l'hôpital.

Sergent mécanicien, Marcel Balère-Ducos part de Bayonne à bord d'un torpilleur, le 22 juin 1940, et arrive en Grande-Bretagne le 24 juin 1940, où il rallie les FAFL. Il est d'abord affecté à la 1ère compagnie d'infanterie de l'air; il est breveté parachutiste à Ringway en avril 1941. Il part au Moyen-Orient avec la 2e section au cours de l'été 1941 et participe aux campagnes d'Égypte et de Libye avec le French Squadron SAS en 1942. Il est ensuite affecté au groupe de bombardement Lorraine. Médaille coloniale avec agrafe "Libye"

"Mort pour la France" en service aérien commandé - Inhumé à Brookwood (Angleterre) puis restitué à Pau (Pyrénées-Atlantiques)

* * *

Le cargo belge Lépold II  où Balère embarqua avec son copain Joseph Laborde  le 21 juin 1940, n'avait pourtant rien d'un torpilleur. Tous deux se sont engagés dans la France Libre

Sur la moto : Marcel Balère en 1940 au camp de Old Dean avant qu'il parte pour l'aviation.

Au dos de cette photographie "Marcel Balère 54 rue Montpensier Pau"


Collection de Louis Godec ou de celles de ses amis FFL


Cliquez

Laborde a retrouvé Balère en Syrie :

"Je ne reverrai Balère qu'en août 1941 à Damas. Il voulait être aviateur, il était parachutiste. Il a quitté les paras pour rejoindre le Groupe Lorraine en Libye et trouver la mort en octobre 1944 en Angleterre.

On retrouve effectivement son nom parmi les parachutistes SAS dans les pages de ce site 

Ensuite, au groupe Lorraine, celui dont Pierre Mendes France raconte l'une des missions, il était probablement l'un de ces mécaniciens qui bichonnaient "leur avion" et attendaient anxieusement de le voir rentrer lors des missions de bombardement, dans l'enfer de la "Flak". Il était déjà mécanicien, à Pau, dans la société de transport dirigée par le beau-père de Daniel Cordier  et il retrouvait donc sa vocation première.

Quand le groupe Lorraine regagne la France, c'est probablement pour lui montrer leur estime et leur reconnaissance que Bellin et de Maismont emmènent Balère avec eux, pour ce qui sera leur dernier voyage.


Accueil / Sommaire / Ducos-Balère

Expo



page.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 26 3 2017  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  6 requêtes